Votre installation de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire est à rénover ? Comment et par quel équipement pouvez-vous la remplacer ? Quelle énergie choisir ?

Cela dépend du système de chauffage dont vous êtes déjà équipé, du type de travaux que vous pouvez envisager, des énergies disponibles et du budget que vous pouvez y consacrer. Selon les cas, différentes solutions d’amélioration pour produire de la chaleur et de l’eau chaude sanitaire sont mises en oeuvre.

Les systèmes de chauffage se distinguent selon l’énergie primaire utilisée (le gaz, l’électricité, le bois) et selon la manière dont l’énergie primaire est transformée en chauffage : par une chaudière, poêle à granulés, une pompe à chaleur…

Pour maison déjà bien isolée, les besoins en chauffage peuvent être très limités. Pour une rénovation globale, l’occasion est donnée de changer radicalement de système et de mode d’énergie. C’est pourquoi il est important de commencer par bien estimer les besoins énergétiques de votre maison afin de choisir le système de production de chauffage adapté à votre projet et faire des économies sur le long terme.

Une chaudière à condensation

La chaudière à condensation peut assurer à la fois le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire de votre maison. Elle présente un rendement thermique très élevé. La chaudière gaz à condensation est dite « simple service » quand elle est dédiée au chauffage central uniquement ou « double service » si elle produit en plus l’eau chaude sanitaire ECS.

La performance d’une chaudière gaz à condensation est maximale lorsqu’elle est reliée à des radiateurs à chaleur douce ou un plancher chauffant basse température. Plusieurs combinaisons sont envisageables : associer une chaudière gaz à condensation à un chauffe-eau thermodynamique, un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur.

Une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur air/eau et géothermiques utilisées pour la production de chauffage ou de chauffage et d’eau chaude sanitaire font partie des équipements efficaces.

Une pompe à chaleur air/eau peut être associée à un plancher chauffant des radiateurs basse températures et même produire votre eau chaude sanitaire.

Une pompe à chaleur utilise de l’électricité mais ses performances lui permettent de se placer au même niveau qu’un autre type d’énergie (gaz, bois, fuel, …). Une pompe à chaleur doit être bien dimensionnée par rapport aux surfaces à chauffer. Une PAC trop puissante va travailler par à-coups. Ses performances seront réduites tout autant que sa durée de vie. A l’inverse, une PAC d’une puissance insuffisante vous obligera à installer un chauffage en appoint.

Produire de l’eau chaude sanitaire avec un chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique (CET) est un système indépendant de production d’eau chaude sanitaire qui se compose d’une pompe à chaleur spécifique et d’un ballon de stockage.

Il existe 3 types d’installation pour les chauffes eau thermodynamiques :

-gainé sur air extérieur ;

-gainé sur air ambiant (volume du local non chauffé de 20 m3 minimum) ;

-sur air extrait de la ventilation.

Chacune ayant ses avantages et inconvénients

Le chauffage au bois

Le chauffage au bois offre de nombreuses solutions pour chauffer votre habitation. Chaudière à granulés, chaudière à bûches, poêles à bûches ou à granulés de bois.

le poêle à bois (poêle à granulés, poêle à bûches) est une solution de chauffage performante (suivant la surface de la maison) avec  un rendement allant de 70% à 90% en fonction des appareils.

Pour choisir son énergie, le prix n’est pas le seul critère

Le chauffage est le poste le plus gourmand en énergie. On pourrait donc considérer que le coût soit le facteur principal pour choisir une énergie de chauffage. De nombreux comparatifs présentent les différents prix en cts/kWh pour les principales énergies de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, fossiles et renouvelables, combustibles bois, granulé de bois ou bûche, pellets, électricité, fioul, gaz naturel-propane, géothermie.

Sur le site internet du Ministère de la transition écologique et Solidaire, une rubrique donne par exemple accès aux prix et fiscalités des différentes énergies, notamment au moyen de liens vers des bases de données.

Pourtant, choisir une énergie de chauffage uniquement sur le critère du coût exprimé en centimes kWh n’est pas le meilleur calcul. Car de nombreux autres critères influent sur le coût global annualisé  pour le chauffage comme le coût de l’investissement matériel, la durée d’amortissement, le prix des abonnements, l’entretien et la maintenance des équipements, vos attentes en matière de confort ou encore l’impact sur l’environnement.

Comme vous le savez, la meilleure énergie est celle que l’on ne produit pas et que l’on ne consomme pas ! C’est pourquoi l’efficacité énergétique est le facteur clé pour choisir son système de chauffage et son énergie. Investir dans l’isolation du bâti, cela a tout son sens pour faire des économies pour l’avenir.

Lors de travaux de rénovation, les efforts doivent porter sur la diminution des ponts thermiques, l’isolation des combles et des murs mais aussi sur le remplacement des menuiseries, de la ventilation, des appareils de production de chauffage et d’eau chaude pour améliorer les performances thermiques de votre maison.

Consommer le moins d’énergie possible pour vous chauffer. Voilà le but à atteindre !

Une question ? Un renseignement ?

Hotline 8h-17h du lundi au vendredi

Appel direct non surtaxé

En 1 clic 24h/24

Réponse rapide assurée

Pin It on Pinterest

Share This